Notre exploitation en vallée d'Aure

Catégories

Nos-chevres-angora-1.jpg
La chèvre Angora est une petite chèvre originaire d’Asie centrale. Son nom vient d’Ankara, la capitale de la Turquie. Réintroduite en France dans les années 80, sa rusticité lui a permis de s'adapter à tous les milieux et à tous les climats. On l’élève principalement pour sa production de laine Mohair, son lait étant réservé à ses chevreaux et sa viande consommée occasionnellement.
 

L'alimentation

L'hiver peut être long en montagne, les chèvres ont pour ration principale du foin. Celle-ci est complétée avec de la luzerne déshydratée et un peu de céréales. Notre foin est coupé dans une prairie naturelle en Pays des Coteaux qui ne reçoit ni engrais, ni pesticides. Les chèvres en raffolent !

Dès que les beaux jours arrivent le troupeau est mis au pâturage et il rentre le soir à la chèvrerie. Quand la température le permet, les chèvres restent dehors jour et nuit.

Nos-chevres-angora-1.jpg
Nos-chevres-angora-1.jpg

Les prairies, situées entre 1230 et 1450m d'altitude, sont composées d'une flore de montagne très variée, odorante et nourrissante, elles suffisent à assurer une bonne croissance du mohair.

La tonte

 

La tonte est réalisée deux fois par an : fin janvier et fin juillet. Une chèvre adulte produit en moyenne entre 4 et 6 kg de mohair par an. Pour avoir un fil à tricoter gonflant et ne perdant pas ses poils, la tondeuse est passée au ras de la peau. La mèche sera ainsi très longue. La toison est triée mèche par mèche en fonction de la finesse, blancheur, forme... Le tri prend au minimum un quart d’heure et parfois beaucoup plus.

Nos-chevres-angora-1.jpg
Nos-chevres-angora-1.jpg

La reproduction

La reproduction A l'automne nous marrions les chèvres aux boucs, les mâles s'affrontent en se donnant d'impressionnants coups de têtes. Au printemps, après 5 mois de gestation, les chevreaux pointent enfin le bout de leur museau. La mise-bas des chèvres se passe en général sans aide de notre part, mais nous sommes toujours là pour les accompagner dans ces moments magiques. Une fois le chevreau sur pied, nous veillons à ce qu'il tête bien sa maman. Il sera nourri ainsi, au lait maternel, jusqu’à ses 4 mois. Certaines mères n'ont pas assez de lait pour leur petit, dans ce cas-là, nous leur préparons un biberon. Le chevreau Angora a déjà de longues oreilles et du mohair jusqu'au bout de la queue !